Bestiaire musical vol. 2 : les petits cygnes en goguette

Une fois n’est pas coutume, c’est de danse qu’il va s’agir aujourd’hui, avec ce très célèbre pas de quatre, extrait du ballet » le lac des cygnes » de Tchaïkovski.
Je sais bien qu’il s’agit des airs les plus connus du ballet le plus connu du monde, et que personne ne va rien découvrir aujourd’hui, mais, en voyant passer cette vidéo, je me suis dit que cette danse fait partie de ces choses si jolies, si gracieuses qu’on peut les regarder mille fois sans jamais se lasser.

Théâtre du Bolchoï, pas de quatre, extrait de Lac des cygnes de Tchaïkovski

PS : Mes pauvres lecteurs, pardonnez-moi de tant vous négliger ces temps-ci. Dès que ma situation personnelle se stabilise un peu, nous pourrons renouer avec les longs billets comparatifs, les versions improbables de morceaux très connus, les remarques gratuites sur les costumes des chanteuses d’opéra et les jeux de mots consternants.

Publicités
Cet article, publié dans Orchestre, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

4 commentaires pour Bestiaire musical vol. 2 : les petits cygnes en goguette

  1. Solveig dit :

    Ah, on se disait bien que ça roupillait, ce blog!
    Les animaux, c’est un joli thème. On attend tout le petit zoo, avec impatience (sauf l’animal de Jeanne Balibar aux Césars 2010!).

  2. ChaPi dit :

    Naturellement comme tous les blogs, ce n est pas parce qu on ne lit pas qu on ne laisse pas de commentaires. Mais bien souvnet, apres avoir lu, ecoute, reflechit, je quitte cet endroit charmant pour rester sur ces delicieux morceaux.

    En revanche, pour une fois, j aurais un commentaire, une remarque, voire meme soyons honnetes, une requete. Car sans pretention aucune je crois etre le cible parfaite, le lecteur type de ce blog, et je prends plaisir a coire que dans le fond c est bien a moi que tu t adresses, lecteur inculte que je suis presque.
    Alors voila, tes postes demontrent d une fibre pedagogique certaine et moi j aimerais qu on m explique la musique classique. Loin de moi la peur panique de cet art elitiste, et le plaisir a l ecoute est certain. Mais je sens bien qu il est temps de passer au dela, et moi j aimerais comprendre. Les mouvements, les motifs, les refrains, les symphonies, la musique de chambre…

    Alors bien sur, pas d un coup, pas d explication exhaustive, pas de jargon. Mais je crois que cet endroit sonne tout a fait bien pour ca.

    Chere amie, je vous embrasse.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s